Maigrir : pose ballon intragastrique

La pose du ballon intragastrique est une technique non chirurgicale pour lutter conter l’obésité qui se pratique par endoscopie. L’ablation du ballon se fait après 6 mois.

L’objectif est de vous permettre une perte de poids de 14 à 20 Kg en 6 mois tout en étant accompagné d’une équipe multidisciplinaire vous permettant de modifier vos comportements alimentaires.

Le but est de pérenniser dans le temps cet amaigrissement.

Un suivi sera donc indispensable

Le principe du ballon intra gastrique

Il s’agit d’une technique endoscopique pratiquée dans un bloc opératoire par un gastroentérologue. Il n’y a donc pas d’intervention chirurgicale.

Le principe est simple et consiste à introduire un ballon dégonflé par la bouche pour créer un volume dans l’estomac.

Une fois dans l’estomac, le ballon est gonflé à l’air sous contrôle endoscopique puis libéré de son cathéter de gonflage.

L’efficacité du ballon intra gastrique tient au fait qu’il va remplir une partie de l’estomac permettant une diminution de volume de celui ci. Par ailleurs en stimulant des récepteurs de la satiété il diminue la sensation de faim.

Il va donc vous permettre une perte de poids de manière progressive avec une faible morbidité chez des patients pour lesquels les traitements médico-diététiques ont échoué.

Le succès de la pose du ballon intra gastrique est conditionné par votre démarche personnelle de changer vos comportements alimentaires. Le traitement est temporaire (6 mois) et l’équipe de l’HPVG est formée pour vous soutenir et vous permettre de maintenir cette perte de poids au long court

Le ballon intra gastrique est gonflé à l’air il est par conséquent léger réduisant les effets secondaires en particulier les nausées et les vomissements.

Indication du ballon intra gastrique

Pour pouvoir bénéficier de la pose d’un ballon intra gastrique il faut :

  1. Avoir une IMC entre 30 et 40 et potentiellement dangereuse pour votre santé
  2. Être atteint d’un diabète de type II difficilement équilibrable en raison de votre surpoids
  3. Patient ayant une indication de chirurgie bariatrique (IMC>40 ou IMC>35 avec facteurs de comorbidité) avec contre indication à l’anesthésie ou la chirurgie ou la refusant
  4. La pose d’un ballon intra gastrique ne peut intervenir qu’en cas d’échec des régimes alimentaires.

Les contre indications du ballon intra gastrique

  1. Antécédents de chirurgie gastrique
  2. Pathologie digestive : hernies hiatales volumineuses (> 5 cm), ulcères gastroduodénaux actifs, œsophagites sévères de grade III ou IV ou de grade C ou D, maladie de Crohn ou tout autre lésion du tube digestif pouvant saigner, sténose du pylore et anomalies de structure du tube digestif
  3. Maladies mettant en jeu le pronostic vital à court et à moyen terme
  4. Troubles cognitifs ou mentaux sévères
  5. Troubles sévères et non stabilisés du comportement alimentaire
  6. Alcoolisme, toxicomanie
  7. Traitement par anti agrégants plaquettaires ou anti inflammatoires non stéroïdiens en l’absence de traitement par anti sécrétoire, prise d’anticoagulant
  8. Incapacité prévisible du patient à participer à un suivi médical prolongé

Effets indésirables du ballon intra gastrique

Les complications sont le plus souvent modérées:

douleurs abdominales, nausées, vomissements fréquents les premiers jours pouvant entraîner rarement une hypokaliémie, une déshydratation (1,6 %) ou un retrait du ballon (1,8 % à 4,2 %), un dégonflage spontané du ballon (2,5 % à 33 %), un reflux gastro œsophagien (0,5 % à 1,8 % des cas), un ulcère gastrique (0,4 % des cas), une œsophagite (0 % à 18 % des cas).

Les complications sévères sont rares :

perforation gastrique (0,1 % à 0,2 %), migration du ballon conduisant à une occlusion intestinale (0,2 % à 0,8 %), la mortalité (0,06 % à 0,1 %)

Avant la pose du ballon intra gastrique trois RDV obligatoires sont indispensables :

  1. Un rendez-vous avec l’anesthésiste sera pris afin de préparer l’intervention
  2. une consultation avec une diététicienne qui va assurer un suivi mensuel après la pose
  3. une consultation avec un psychologue qui déterminera certaines contre indications à la pose du ballon.

La pose du ballon intra gastrique

  1. Service d’ambulatoire : vous venez à jeun dans un service ambulatoire 1/2 heure avant l’intervention. La pose du ballon intra gastrique durera moins de 20 mn et se fait sous anesthésie générale.
  2. Avant toute pose une fibroscopie oeso gastro duodénale sera effectuée afin de rechercher des contre indications.
    La procédure consiste à introduire par la bouche un kit d’introduction comportant au bout le ballon dégonflé. Une fois bien positionné le ballon est gonflé et libéré dans l’estomac. Il ne reste plus qu’à retirer le kit d’introduction.
  3. Toute la procédure s’effectue sous contrôle endoscopique.
technique-pose-ballon-intra-gastrique
Technique de pose du ballon intra-gastrique

Juste après la pose :

Afin de vous permettre de vous réveiller en toute sécurité vous allez en salle de réveil pour surveillance puis retour au service ambulatoire ou vous pourrez voir le gastroentérologue.
Une médication vous sera prescrite afin de réduire au maximum les effets secondaires éventuels qui peuvent survenir dans les 48 heures suivant la pose du ballon intra gastrique (nausées, vomissements, douleurs épigastriques).
En cas de mauvaise tolérance, le gastroentérologue peut vous hospitaliser une courte période afin de passer la période des 2 à 3 premiers jours.

Le retrait :

Le ballon intra gastrique est retiré au bout de 6 mois. L’intervention est similaire à la pose mais nécessite une intubation trachéale par sécurité afin de protéger les voies respiratoires.

Le suivi après la pose du ballon intra gastrique

  1. Consultation diététique : des conseils de réalimentation progressive et adaptés au patient vous seront donnés (le suivi sera mensuel)
  2. Un programme d’éducation thérapeutique sera mis en œuvre avec l’équipe pluridisciplinaire après la procédure.
  3. Une prise en charge psychologique peut être proposé selon les cas.
  4. La consultation du gastroentérologue au bout de 2ème mois pour faire le point, s’assurer de la bonne tolérance du ballon et au 5 ème mois pour programmer l’ablation de celui ci
  5. une infirmière organisera au mieux un programme d’accompagnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

11 + douze =